Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Ses obsèques se déroulent le jeudi suivant en l'église de la Madeleine[77]. Surnommé "The Jet", Roufus est à coup sûr l’un des très grands champions du full-contact mondial. Opposé à l'Américain Billy Papke, Carpentier s'incline au début de la dix-huitième reprise après avoir été sévèrement coupé au-dessus de l’œil droit dans le round précédent[16],[21],[22]. Vice-champion de France I.S.K.A pro : 94. Ex-champion d'Europe de boxe des lourds-légers, l'Italien Angelo Rottoli (61 ans), souffrant du coronavirus, est mort dimanche à la polyclinique de Ponte San Pietro (Lombardie). Il perd ses titres de champion mi-lourds de France, d'Europe et du monde le 24 septembre 1922 au stade Buffalo contre Battling Siki par KO au sixième round[57]. Il fait partie de ceux qui ont compris à quel point la boxe pieds-poings pouvait répondre à l’attente des jeunes des banlieues. (France) Le journaliste anglais Bennison écrit après l'affrontement : « Si Jack Dempsey trouve « ce droit » sur sa route, il succombera comme tout homme au monde eût succombé hier devant le plus scientifique boxeur de sa génération »[42]. La marée humaine qui a envahi les rues de Paris pour découvrir le résultat du combat apprend avec déception sa défaite[55]. Georges Carpentier meurt d'une crise cardiaque le lundi 27 octobre 1975 à 23 h, à l'âge de 81 ans, au domicile parisien de sa fille Jacqueline, née de son premier mariage[note 2],[49],[58],[76]. Boxe française : Le voyage est triomphal, une foule énorme et quasi délirante les accueille à New York, les journaux lui consacrent des articles dithyrambiques, les interviews se multiplient de même que les banquets. Après 13 ans chez les pros, Jérémy Parodi arrive à maturité. Né en : 1969 - Taille : 1,69 m - Poids : 62 kg. Ovationné par le public, le vainqueur soupe avec ses amis qui ont traversé la Manche au Régent Palace Hôtel[4]. À la pesée, le Nordiste rend 12 kg et 6 cm au champion en titre. Il est le fils de Benoit Carpentier, ouvrier mineur, et de Gélina Lepot[3]. Maintenant, il n'y a plus de doute, nous possédons en Carpentier le merveilleux athlète, qui peut prétendre, et à juste titre, aux plus hautes destinées dans le sport pugilistique », « ce n'est pas un boxeur, pas un champion de boxe : c'est « le boxeur », l'homme qui semble avoir été fait sur commande pour réaliser, au moral comme au physique, le maximum de ce que l'on peut demander à un combattant », Dans l'intervalle, le 14 février 1913, il passe en correctionnelle pour avoir frappé un habitant de Seclin (dans quelles circonstances? Revivez les meilleurs moments de ce combat. Champion d’Europe de muay thaï 1987, 1988, 1992 Champion du monde de full-contact. 2 nuls, 8 défaites. La presse parle du jeune homme en termes élogieux ː « Le gosse Carpentier fut étonnant, rapide comme un éclair et courageux comme un jeune lion »[4]. Champion du monde de Kick-Boxing. (France) Il reste cependant une des figures les plus marquantes et les plus attachantes de la boxe française et du kick-boxing. Il a réalisé l’exploit de décrocher un premier titre mondial à l’âge de 34 ans et n’entend pas s’arrêter là... (France) La dernière modification de cette page a été faite le 2 août 2015 à 18:44. Transporté au Daniel Freeman Memorial Hospital, il fut opéré au cerveau à cause d’une hémorragie cérébral et décéda quelques heures plus tard. Le boxeur britannique Henry Cooper, ancien champion d'Europe des poids lourds, est mort dimanche 1er mai 2011 à Oxted, en Angleterre, au domicile de son fils. En reconnaissance, il est obligé par une panne moteur de s'écraser sur une forêt[33]. Né en : 1964 - Taille : 1,79 m - Poids : 78 kg. Pourtant, le combat ne dure que quatre minutes et dix-huit secondes[62]. Né le : 16/01/74 - Taille : 1, 82 m - Poids : 72 kg - Palmarès : 50 assauts, une seule défaire ; 32 combats, une seule défaite, 24 victoires par K.-O. Après un parcours éblouissant en boxe française où il a battu le record de titres, il a arrêté cette discipline après deux défaites face à Johnny Catherine et a ensuite boxé en kick-boxing où il a très vite conquis un niveau mondial. Selon une légende, il est repéré par François Descamps, professeur de gymnastique, en 1904, alors qu'il se bagarre avec un garçon de son âge lors d'une ducasse ou dans une cour d'école[5]. À la pesée, le Français rend onze kilos à son adversaire[62]. Le 1er novembre 1908, Carpentier dispute son premier combat de boxe anglaise au café de Paris de Maisons-Laffitte face au jockey Ed Salmon[7]. Il fait partie des champions occidentaux de muay thaï dont le style s’identifie à celui des Thaïlandais. Dix mois plus tard, il remporte cependant le titre de champion d'Europe en battant « Kid » Lewis au premier round, par une simple droite au menton après un accrochage. Dans les premiers échanges, les paris tendent vers une victoire du Français[16]. Élève-pilote, il poursuit alors son instruction sur la base aérienne d'Avord[30],[31]. Le 13 décembre 1911, Carpentier affronte Harry Lewis, boxeur américain expérimenté de grand talent, ancien champion du monde, au Cirque de Paris[9]. Champion d’Europe de boxe française 1992 Enfant chéri du promoteur Sami Kebchi avec qui il entretint des relations tumultueuses, il a été l’un des tout premiers Français à conquérir des titres mondiaux en boxe thaïlandaise. Champion d’Europe de muay thaï (I.M.T.F.) 4 fois champion d’Europe et 1 fois champion du monde de muay thaï, Né le : 26/01/69 à Marseille - Taille : 1,75 m - Poids : 67 kg. L’adolescent enchaîne les combats hebdomadaires. Puis, dans les vestiaires, il s’était plaint de nausées et avait perdu connaissance. Sa carrière, malheureusement, n’a pas connu la suite qu’elle méritait. Champion de France de muay thaï 1985 à 89 Premier boxeur noir (Sénégal-France) champion de France, champion d'Europe et champion du monde !! Kick Boxing : 10 combats, 10 victoires. Accueilli à Vienne comme un souverain, les organisateurs ont aménagé le stade Hohe-Warte pour accueillir son combat face au Britannique Arthur Townley[62]. S'il prouve sur la fin de sa carrière qu'il reste un champion hors du commun, notamment lors de sa défaite pleine de panache face à Gene Tunney, Carpentier doit mettre un terme à sa carrière en 1926. boxeur français connu. Champion d'Europe Champion de France Croix de guerre Médaille militaire. Il a notamment battu Jérôme Le Banner. (France) Le boxeur entretient sa forme physique en courant le cent mètres et en jouant au rugby[58]. Le 4 décembre 1906, il dispute son premier combat officiel à l'âge de douze ans face au caporal Legrand malgré la différence de poids entre le sien, 35 kg et celui du militaire, 71 kg[7]. Selon le classement établi par la chaîne Bein Sport, le boxeur de Villeneuve-sur-Lot, champion d'Europe super-plume, n'est devancé que par Tony Yoka. Né le : 21/09/62 à Mostaganem (Algérie) - Palmarès : 73 combats, 10 défaites Le 16 juillet 1914 à Londres, sa victoire contre Gunboat Smith (en) lui permet de remporter le titre de champion du monde des poids lourds de race blanche (en), titre institué pour faire barrage à Jack Johnson, boxeur noir étant autorisé à combattre uniquement dans le championnat du monde des poids lourds de couleur (en)[28]. Passé professionnel en 2013, il règne sur la catégorie des lourds-légers depuis juillet 2018 devenant le premier boxeur de l. Il est aujourd’hui l’ami intime de Jean-Claude Van Damme et se tourne vers le cinéma. Les passionnés de boxe française comptaient beaucoup sur ce fleuron de leur discipline pour faire la démonstration que la boxe française était supérieure aux autres disciplines pieds-poings (principalement au kick-boxing). En septembre 1916, il se distingue par un vol dans la brume et la pluie au-dessus des lignes ennemies, ce qui lui vaut de recevoir la croix de guerre des mains du président de la République Raymond Poincaré[5],[30]. La cérémonie se tient dans la stricte intimité, devant deux à trois cents amis des mariés, dont de nombreuses célébrités sportives et le manager du boxeur[73],[75]. En mai 1926, le célèbre boxeur français fait son retour sur les rings au Madison Square Garden de New York face à Eddie Huffman et le combat se conclut par un match nul[65]. Il est considéré en Thaïlande comme un Dieu vivant... (France) Champion de France de boxe française 1989, 1991, 1992 Champion du monde de boxe française. Fils du speaker des réunions de boxe de Canal plus, Daniel Allouche, Fabrice était prédestiné à cette carrière de champion. Il a combattu des Russes, des Ukrainiens, des Yougoslaves, des Kazakh, des Ouzbeks et presque toutes les nationalités de l’Europe occidentale. Arrêté par l’arbitre à la 11ème reprise après une série de coups de poing de son adversaire, Bougara avait quitté le ring normalement. Dans les premiers jours de la Guerre, il est attaché comme automobiliste au centre aéronautique de Saint-Cyr[30]. Cette défaite marque le déclin de son exceptionnelle carrière, ponctuée par la perte de ses titres au profit de Battling Siki sur un controversé bien qu'incontestable revers face au Sénégalais. Il a effectué une bonne partie de sa carrière en Thaïlande. En 1911, il est double champion de France et d'Europe des poids welters (à 17 ans). Les informations, résultats et classements de tous les sports. Il mène une vie mondaine, fréquentant l'Aga Khan III, Louis Renault, Santos-Dumont, Maurice Maeterlinck, Boldini, Vaslav Nijinski, le général Pershing, Raimu, Charlie Chaplin, Fréhel, Mistinguett, Sosthènes et Armand de La Rochefoucauld ou encore La Belle Otero. Le Français a constamment pris le dessus sur Valery Yanchy, l'autre challenger, qui a terminé avec le visage tuméfié. Rarement marqué au visage à l’issue de ses combats, il esquive beaucoup. En juin, le champion français est opposé aux meilleurs boxeurs de la catégorie des poids moyens[11]. TITRES : Il est de nouveau mobilisé dans l'armée de l'air le 15 mai 1939. A la suite du K.-O. Champion de France de kick-boxing 1993 94 95 Le 22 mai, Carpentier affronte l'Américain Willie Lewis au Cirque de Paris[16]. (Hollande) Boxeur très esthétique, Jean-Claude Félicie a eu du mal à obtenir la reconnaissance médiatique qu’il méritait. Il est enterré au cimetière de Vaires-sur-Marne[78]. Pompier de profession et père de deux enfants, Eric Perros veut dignement représenter la Bretagne dans le concert pieds-poings. Légende vivante de la boxe thaïlandaise, le Hollandais Ramon Dekkers fut le premier occidental à damer le pion aux Thaïlandais dans leur propre discipline et sur leur propre terrain. Kick-Boxing : Champion de France Pro : 88 89 90 W.KA. Champion du monde ISKA full-contact 1994 Le Lensois remonte sur les rings le 8 janvier 1913 face au populaire boxeur tricolore Marcel Moreau qu'il domine nettement pour conclure le combat en huit rounds[16]. Quel show! De sa vie, il n’a jamais rencontré de chèvre...! Sylvain Ville, « Georges Carpentier, naissance d'une célébrité sportive (1894-1926) », Statuette en pied, boxant, bronze patine vert de. Il a été le premier européen à conquérir une ceinture au Lumpini Stadium en mai 1999. Dominé dès les premiers coups, handicapé par un genou douloureux, le Français est mis au sol dans la dixième reprise avant de s'incliner dans la dernière[64]. Il a décidé de s’arrêter à la fin 98 hanté par l’idée du combat de trop... De tous les champions de boxe française, il est celui qui a le mieux réussi en kick-boxing. Le 12 octobre 1920, il affronte Battling Levinsky à Jersey City aux États-Unis pour le titre de champion du monde des poids mi-lourds[46],[47]. Descamps restera son entraîneur, son conseiller et un ami pendant toute sa carrière de boxeur[5]. En mai 1911, le pugiliste dispute son quarante-quatrième combat, domine l'Américain Frank Loughrey et reçoit une bourse de mille francs[9]. En mai 1923, lors d'un match commenté par le journaliste Edmond Dehorter, Carpentier domine le jusqu'alors invaincu Marcel Nilles d'un knock-out superbe de netteté[59],[60],[61]. Il reçoit lors de cette soirée de nombreux hommages et cadeaux dont un Manneken-Pis en or offert par Al Baker au nom de ses compatriotes belges[71]. Champion du monde de kick-boxing. Le "Gaucher d’Argenteuil" a participé à la finale du tournoi des 50.000 dollars face au Thaïlandais Saïmaï en 1997. En seizième round, les seconds de son adversaire jettent l'éponge[9]. que lui a infligé Hoost, sa carrière est devenue plus incertaine.. Il a fait un détour par la boxe anglaise avant de revenir en full dans l’espoir de prendre sa revanche sur Hoost. Champion d’Europe de Karaté kyokushinkaï 1983 - Champion du monde de Seïdo 1992 - Champion du monde de muay thaï 1994 et 96 - Vainqueur du K-1 1996. Né le : 29/11/69 - Taille : 1 m 72 - Poids : 63 kg. Le talentueux jeune garçon commence son parcours de boxeur en pratiquant la boxe française. Il a 20 ans, mesure 1,78 mètres et pèse 80 kg[4]. Conçu par On Le Creillois raconte le dur quotidien du noble art en France. Le Français reçoit de multiples télégrammes d'encouragement d'expéditeurs internationaux[51]. Blessé aux mains pendant le combat, il s'incline aux points et doit annuler la revanche prévue à Mexico face à Huffman[67]. Il se retire de la compétition le 15 septembre 1926 après une dernière victoire obtenue au 3e round contre Rocco Stramaglia. Les Nord-Américains sont rapidement séduits par son élégance européenne, il y gagne le surnom de « The Orchid Man », du fait de la fleur qui orne en permanence sa boutonnière[6]. Métamorphosé physiquement, étoffé, l'athlète français enchaîne les succès au Wonderland, battant successivement les Britanniques Percy Wilson, Jim Campbell, George Randall et Jack Daniels[9]. Full-Contact : 7 combats - 6 victoires - 1 défaite. C’est une des grandes valeurs de la boxe française, le digne successeur de Chouaref. S'il termine les quatre dernières reprises groggy, il remporte tout de même la victoire aux points[16]. Cet article concerne le boxeur. Après que le Lensois a envoyé son adversaire au tapis à trois reprises dans la dixième reprise, le coin adverse s'avoue vaincu et met fin au combat[9]. (Hollande) Ce match est le premier élu surprise de l'année Ring Magazine. Doué d’un punch redoutable, Franck Mezaache est le fils de l’entraîneur bien connu, Sot Mezaache, qui possède à Clichy-la-Garenne (Région parisienne) une petite fabrique de champions... Né en : 1966 - Taille : 1,87 m - Poids : 72 kg - Palmarès : 52 combats, 43 victoires. Champion du monde de boxe française 1989 Sergent pilote à l'escadrille F-8, sa grande habileté et son courage sont mis en valeur par cette récompense qui est justifiée par le survol des lignes à très basse altitude pendant près de quatre heures[32]. Souhaitant entreprendre une carrière en boxe anglaise, il s’est alourdi et a perdu en tonicité. Son rêve est qu’on oublie son dernier combat contre Dany Bill, qu’il a perdu et qu’il n’aurait sans doute jamais dû accepter. Il a fait partie de l’équipe de France menée par Dominique Valéra. Au début de l'année 1915, les Allemands diffusent les fausses informations de sa mort puis de son internement en Allemagne comme prisonnier[30]. Une première pour un boxeur français. Ce jour-là, au Great Western Forum de Los Angeles, il rencontrait pour une belle le Kirghize Malik Barbashev. Il découvre alors le rugby à XV où il évolue au poste d'ailier. Introduit au Ring Boxing Hall of Fame en 1964. L'exhibition avec l'ancien champion olympique Roger Michelot est reportée et se déroule finalement le 2 février[72]. Le mois suivant, il se distingue à la reprise du fort de Douaumont et est récompensé de la médaille militaire[30]. Il est aujourd’hui sous contrat avec Don King et mène une carrière de boxe anglaise sans pour autant abandonner la boxe thaïlandaise. En juin, il est désigné pour être le directeur de combat du championnat du monde entre Jack Johnson et Frank Moran[27].